Petits trucs d’automne…

Sep 2, 2021 | Articles, Pour débutants

Chaque climat a ses particularités quant à l’hivernement des ruches. Ici, au Québec, nos abeilles doivent s’adapter et nous devons leur donner un coup de pouce. Voici quelques points importants dont il faut se rappeler dès la fin de l’été.

  • Comme les abeilles ne peuvent pas vider leur intestin pendant les jours froids de l’hiver, tout ce qu’elles vont manger va être emmagasiné dans leur intestin jusqu’au jour où la température extérieure leur permettra de se vider. Pour cette raison, il est important que la nourriture donnée au mois de septembre (leurs réserves pour l’hiver) soit la plus légère possible. Le sirop fait à partir de la canne à sucre est donc plus approprié que le miel, car le miel, surtout en fin de saison, est riche en protéines.

Une alimentation trop riche en protéines consommé pendant l’hiver reste trop longtemps dans l’intestin et peut favoriser la diarrhée des abeilles.

  • Vous pouvez donc prendre tout le miel qui est en-haut de votre chambre à couvain, et mettre un nourrisseur que vous remplirez d’environ 20 litres (versé en 2 fois) de sirop d’automne (ratio 2 sucre: 1 eau).
  • Si vous avez un entre-toit qui comporte une fente pour la ventilation de la ruche, pensez à mettre l’entre-toit à l’envers, c’est-à-dire avec la fente ouverte vers le toit. De cette façon, vous limiterez le pillage des guêpes et des autres ruches autour.
  • Le nourrissement des ruches doit être fait avant les baisses de températures typiques de l’automne. Lorsque le sirop devient froid, les abeilles ne le consomment peu ou pas. Si vous attendez trop et que le temps froid vous surprend, vos abeilles vont souffrir de la faim pendant l’hiver car elles n’auront pas stocké assez de réserves. Chez nous, dans le sud du Québec, on fait dans les 2 premières semaines du mois de septembre.
  • Tout de suite après avoir enlevé les hausses à miel, c’est le temps de mettre le traitement anti-varroa. On profite du moment de nourrissement pour insérer les bandes d’Apivar, d’Apistan, de thymol ou d’acide formique. Ne négligez pas ce traitement, car une infestation trop importante de varroas dans la ruche pourrait lui être fatale.
  • Faites une petite visite 3 jours après avoir mis le sirop pour voir si votre ruche prend bien la nourriture. Vous pourriez être surpris de constater à quel point vos abeilles avaient faim!
0
    0
    Votre panier
    Votre panier est videRetour à la boutique